vendredi 26 octobre 2007

World Trade Center...


Je me fais un peu silencieux pour le moment pour cause de déménagement...

Le week-end passé nous avons fini le transfert de nos meubles dans notre nouvelle villa et sommes maintenant bien installés mais toujours au milieu des caisses !

Et surtout, on se retrouve sans téléphone, ni internet à la maison, car club-internet mettra plus ou moins 2 semaines (!) pour transférer notre abonnement :-(

Je m'excuse donc par avance de ne plus mettre à jour mon bloc pour le moment et aussi de ne pas pouvoir me rendre sur les blogs de mes amis... patience donc ...

En attendant, je vous écrit un article sur un sujet qui me tient à cœur...

Souvenez-vous !

Le World Trade Center à New-York, c'était ça...

J'ai toujours eu un faible pour cet endroit du monde... Il se fait que dans ma chambre d'adolescent, je dormais juste en dessous d'un poster qui montrait une superbe vue telle quelle celle ci dessus. Le soir je m'endormais en rêvant qu'un jour j'irai là bas ...
Puis ce jour est arrivé et depuis j'y suis retourné quelques fois ! Avec à chaque fois le même pincement au cœur quand je me retrouvais à Brooklyn, juste pour voir le soleil se coucher sur Manhattan...

Et puis un certains 11 septembre, on à tous vu ce qui c'est passé... Encore aujourd'hui à la vue de ces images, je frisonne encore...



Les travaux pour rebâtir le quartier, sont en cours...

Six ans après le 11 septembre, le World Trade Center est au début de sa reconstruction. Sur Ground 0, les travaux ont commencé : d'ici 2013 y seront construits cinq tours, un mémorial aux victimes et une imposante station de métro
La Tour de la liberté est en chantier depuis avril 2006. En décembre 2006, ses piliers monumentaux ont été installés lors d'une cérémonie symbolisant la renaissance du site. Dessinée par l'architecte David Childs, l'édifice mesurera pas moins de 1776 pieds de haut (541 m), une référence à la date de l'Indépendance américaine.
De jour comme de nuit, le chantier se poursuit, sous les lumières des immeubles du quartier d'affaires de Lower Manhattan
Le 19 décembre 2006, le premier pilier d'acier de la Freedom Tower a été installé. Cette colonne a été signée par les ouvriers du chantier : dédicaces personnelles y côtoient messages plus généraux : on peut notamment y lire "God bless America" (Que Dieu bénisse l'Amérique)
Les poutrelles de la Freedom Tower ont été produites à l'usine Arcelor de Differdange (Luxembourg). Cette usine unique au monde est spécialisée dans les colonnes géantes utilisées dans la construction de gratte-ciels ou de stades
La Freedom Tower, dite aussi Tour n°1, sera la tour centrale du nouveau complexe du World Trade Center. Elle sera surmontée d'une flèche de 82 m rappelant le flambeau de la Statue de la Liberté. Le bas de la tour, en béton armé et en métal, pourra résister aux attaques de camions piégés.
Cinq tours seront construites d'ici 2013 : la "200 Greenwich", conçue par l'architecte britannique Norman Foster, la "175 Greenwich" de Richard Rogers, la "150 Greenwich" de Fumihiko Maki et la "7 World Trade Center", déjà reconstruite et dessinée par David Childs.
805 tonnes d’acier sont produites à l'usine de Differdange pour la Freedom Tower.
La réalisation des fondations de la Freedom Tower a commencé en avril 2006.
Les poutrelles utilisées dans la construction de la Tour de la Liberté mesurent 16,5 mètres de long et pèsent 25 tonnes. Produites au Luxembourg, elles sont ensuite acheminées en Virginie, où les ouvriers de la société Banker Steel y soudent des plaques de renforcement additionnelles.
Les poutrelles ont fait un véritable périple : elles ont été envoyées en camion à Anvers, avant de traverser l'Atlantique en bateau et d'arriver à Portsmouth (Virginie).
On s'affaire à Ground 0. Le site a bien changé depuis le 30 mai 2002, date à laquelle, lors d'une cérémonie officielle, la dernière colonne du World Trade Center avait été enlevée du site.
Les poutres sont renforcées avec des tôles en acier dans les installations de la compagnie américaine Banker Steel pour respecter les exigences de sécurité et parvenir aux bonnes dimensions.
Le chantier n'a commencé qu'en 2006 car le projet architectural a connu de nombreuses modifications. Le dessin de la tour a été en effet revu plusieurs fois en raison de contraintes techniques et d'exigences sécuritaires imposées par la prévention anti-terrorisme.
Les bateaux transportant les poutrelles ont déchargé leur cargaison dans deux ports aux Etats-Unis, celui de Camden (New Jersey) et celui de Portsmouth (Virginie).
Du Luxembourg à New York, en passant par la Virginie, les poutrelles ont été transportées sur plus de 7 500 km.
L'usine Arcelor a produit environ 11 000 tonnes d'acier à destination de la Freedom Tower. A Differdange, les poutrelles sont pressées, réchauffées, refroidies, façonnées, jusqu'à atteindre la largeur voulue.
Vingt-sept poutrelles servent à ancrer et à stabiliser les fondations sous terre de la Tour de la Liberté.
Les poutrelles de Differgange sont expédiées aux quatre coins du monde : Portsmouth bien sûr mais aussi Istanbul, Los Angeles ou encore Vancouver.
Les poutrelles géantes sont soulevées par d'énormes grues en plein Manhattan. Rendez-vous en 2013 pour un tout nouveau World Trade Center.
Et je suis très curieux de voir ce que tout ça donnera qund tous les travaux seront achevés...

Heureusement grâce aux images de synthèse, ont peut déjà en avoir une bonne idée...

Deux ans après les attentats du 11 septembre, un concours a été lancé par la Lower Manhattan Development Corporation, entité publique chargée de la reconstruction de Ground Zero, pour définir le plan général du futur World Trade Center. En février 2003, le projet de l'architecte américain Daniel Libeskind a été sélectionné. L'Internaute vous dévoile son projet.
Intitulé "Fondations de la mémoire", le plan de Daniel Libeskind a pour particularité de laisser apparentes les fondations des anciennes Tours Jumelles. Le projet sélectionné en février 2003 a par la suite été révisé et précisé. Si l'idée d'une Tour de la Liberté est toujours d'actualité, ce ne sera pas celle dessinée par Daniel Libeskind, visible sur ces images
C'est le projet de l'architecte David Childs, de l'agence SOM, qui a été retenu pour la Freedom Tower (Tour de la Liberté). Les 1776 pieds de haut (541 m) de la tour sont une référence à la date de l'indépendance américaine.
La Tour de la Liberté fera face à la Statue de la Liberté. Elle dominera la ville dont elle devrait devenir le nouveau symbole.
La Tour de la Liberté abritera, sur plus de 241 000 m², des bureaux, des restaurants, des espaces de loisir, ainsi la MTVA (Alliance de Télévision de Manhattan). Elle offrira également un accès direct au hall de transports.
Au-dessus d'un grand hall d'accueil se trouveront 69 étages de bureaux, et au sommet, deux "miradors" sous forme d'une grande baie vitrée et d'une terrasse, respectivement placées à 415 m et 416 m, hauteurs des Tours Jumelles.
La Tour 2 (200 Greenwich Street) a été conçue par l'architecte britannique de renommée internationale Norman Foster. Elle sera constituée de quatre éléments, biseautés sur le haut, inclinés en direction du mémorial.
La tour imaginée par Norman Foster, de 382 m de haut pour 78 étages, est composée de 4 bâtiments organisés autour d'une colonne centrale cruciforme.
Après la Freedom Tower, cette tour sera la plus haute de New-York, puisqu'elle dépassera l'Empire State Building.
A propos de l'édifice, Sir Norman Foster a dit : "La hauteur impressionnante de la tour célèbre l'esprit qui dès l'origine a conduit Manhattan à construire en hauteur, et le sommet en forme de diamant sera un repère dans la ligne de gratte-ciel de la ville". La construction a commencé en 2007 et devrait s'achever d'ici 2013.
A quelques pas de la place du Mémorial, une nouvelle station centrale de transports remplacera bientôt celle, provisoire, construite en urgence au lendemain des attentats. La nouvelle gare est l'œuvre de l'architecte Santiago Calatrava. Sa construction a commencé en 2005.
Le hall de transports prévoit d'accueillir, en plus des personnes venant travailler à Manhattan, près de 5 millions de visiteurs du Mémorial et des centres culturels par an.
Le nouveau hall de transports, dont les "arêtes" en acier seront reliées par des panneaux de verre, se situera entre deux nouvelles tours, au nord-est de la place du Mémorial.
Pour faire face à l'affluence accrue du site, la MTA (Autorité de transport métropolitain) a repensé les dessertes et les lignes locales, prévoyant notamment des liaisons plus directes entre le sud de Manhattan et des points stratégiques comme Brooklyn, l'échangeur de Jamaica ou l'aéroport John F. Kennedy.
Le projet retenu pour la Tour 3 est celui de l'architecte britannique de Richard Rogers. Rogers a notamment conçu, avec Renzo Piano, le Centre Georges Pompidou à Paris et a reçu, cette année, le Prix Pritker, équivalent du "Nobel" en architecture.
L'immeuble, situé sur une esplanade piétonne, a été conçu pour s'inscrire parfaitement dans cet environnement : le rez-de-chaussée est exactement au niveau de la rue, les façades, "actives", sont parcourues d'issues pour entrer et sortir du bâtiment.
Le gratte-ciel se distingue par ses antennes dans la ville. Ces dernières doivent agir comme des phares dans la nuit.

Dans cet immeuble situé au 175 Greenwich Street, 2 millions de m² seront consacrés aux bureaux.
Pour la plus petite tour du World Trade Center (288 m de haut et 61 étages), située au 150 Greenwich Street , c'est l'architecte Fumihiko Maki qui a été choisi. De loin, le bâtiment ressemble à un vaste miroir dans lequel se reflète le Mémorial
La tour de 64 étages se trouve au croisement de Greenwich Street à l'ouest, Church à l'est, Cortland au nord et Liberty au sud. Elle comportera notamment 5 étages de commerces.
Le matériau utilisé est un verre composite, mat, donnant de loin au gratte-ciel l'air d'une tour d'argent. L'effet escompté est celui d'un édifice "minimaliste", une présence "digne et calme", qualifiée par certains d'un peu... ennuyeuse.
L'immeuble doit accueillir 167 000 m² de bureaux. Les travaux débuteront en 2008 et l'immeuble devrait être achevé en 2011.
La Tour 7 est la seule à avoir été reconstruite dans le nouveau complexe du World Trade Center.
David Childs a travaillé en étroite collaboration avev le designer James Carpenter dans la conception de cette tour : cette dernière utilise un verre extrêmement clair, qui réfléchit parfaitement la lumière.
La 7 WTC est la 3e tour à s'être effondrée à l'issue des événements du 11 septembre. Certains pensent qu'elle aurait été démolie avec l'accord du promoteur Larry Silverstein, alors que le feu n'y avait gagné que 2 étages...
La tour de 52 étages a été construite de 2002 à 2006. Le fait que le gratte-ciel ait été rapidement construit, relativement au reste du complexe, lui a donné une importance symbolique particulière : il a accueilli de nombreuses conférences de presses et manifestations autour du World Trade Center.
En octobre 2004, les agences Gehry Partners et Snøhetta ont été retenues pour la construction d'un complexe culturel qui accueillera d'importantes institutions artistiques américaines, comme le Centre international de danse Joyce Theater ou encore le Drawing Center (Centre de dessin).
Le complexe culturel se composera de deux bâtiments : un Centre artistique au pied de la Tour de la Liberté, imaginé par Gehry Partners, et un Centre culturel entre les deux bassins du Mémorial, conçu par Snøetta.
Le centre culturel abritera également une institution nouvelle, créée pour le World Trade Center : le Centre international de la Liberté. Elle aura notamment pour objectif de sensibiliser le public aux combats pour la liberté dans le monde, à travers expositions, conférences, des programmes éducatifs.
Le jardin fait partie intégrante du Mémorial "Reflecting Absence" : sa forêt de chênes fera ressortir le vide symbolique créé par les deux grands bassins à l'emplacement exact des Tours Jumelles.
Le Mémorial, intitulé "Reflecting Absence" (Reflets d'une absence), a été dessiné par Michael Arad et Peter Walker. Les deux architectes ont respecté l'idée initiale de Daniel Libeskind en laissant apparentes les fondations des Tours Jumelles. Elles seront visibles sous les bassins.
Sous les deux bassins entourés d'eau, un espace de recueillement accueillera les visiteurs venus rendre hommage aux victimes. La liste des 2 749 victimes des attentats y sera inscrite. Le Mémorial aura également son musée.
Le jardin fait partie intégrante du Mémorial "Reflecting Absence" : sa forêt de chênes fera ressortir le vide symbolique créé par les deux grands bassins à l'emplacement exact des Tours Jumelles.
La reconstruction du World Trade Center entraîne une revitalisation des quartiers alentours, comme l'Esplanade d'East River, grâce à la création d'espaces de loisirs, de commerces, d'espaces publics et de laisons améliorées avec le reste de la ville.
La station de métro de Fulton Street est le deuxième élément clé du réaménagement des transports du sud de Manhattan. Elle sera reliée, en souterrain, au nouveau hall de transports. Les travaux ont commencé en février 2005 et devraient s'achever en 2009.
Le vaste réaménagement du sud de Manhattan vise à refaire du quartier un pôle attractif d'activités économiques, de loisirs et de tourisme.
Un jour, j'y retournerai...

Voilà pour vous aider à patienter ;-)


.
.

3 commentaires:

La Fille a dit…

Je trouve l'ensemble du projet sympa...

Je suis jamais allée à New York, mais c'est vrai que d'apercevoir les Tours Jumelles sur des photos ou dans des séries télé crée toujours un pincement au coeur.

Pour l'avoir vécu en direct, je crois que ressentirons cela toute notre vie...

Beo a dit…

Dis donc... impressionnant! T'es dans le secret des dieux toi? :)

Olivier de Montréal a dit…

Waaa, quel travail!
Un article très complet, très intéressant. Je le garde au chaud en référence!

Bravo!