samedi 6 janvier 2007

Cherche agence de voyage !

Une chose à laquelle je n'avais pas pensé en quittant la Belgique : Quid des voyages ?


Ben oui, la belgique est idéalement située et fourmille d'agences de voyages qui se livrent à une concurrence acharnée, ce qui fait qu'au départ de Bruxelles, de Charleroi ou de Liège il est possible de partir en vacances, presque partout pour pas trop cher...

Alors qu'en est-il des vacances au départ de Genève ??


Y-a-t'il beaucoup de destinations déservies ? Vaut-il mieux partir de Zurich ou peut-être de Lyon ?

Quelles sont les meilleures agences ?

Sachant qu'avec nos deux petits bouts s'en est fini des voyages à l'aventure comme au bon vieux temps...

Nous sommes plutôt à la recherche de clubs all-inclusives dans un pays qui se visite quand même un minimum ;-)

Au départ de la Belgique on avait flashé sur celui-ci en Bulgarie... mais pas moyen de trouver si il est accessible au départ de la Suisse :-(

Toute aide bienvenue !!!

A l'aide !
Merci d'avance...

vendredi 5 janvier 2007

Le ski dans le Jura

Souvent on me demande si je suis loin des pistes de ski...

Et quand je réponds que je peux être sur les pistes en 20 minutes, on ne me croit pas ;-)

Bien entendu, les gens pensent que pour skier il faut absolument aller dans les Alpes...mais on skie aussi très bien dans le Jura !


Alors même si les pistes de ski alpines ne sont pas loins : 45 minutes pour Chamonix et 60 minutes pour Avoriaz, les Genèvois se tournent souvent vers les pistes jurassiennes, plus familiales, mais aussi plus boisées et moins bondées !



Je me permets ci-dessous de reproduire un article paru ce jour dans le quotidien gratuit GHI.
Les photos proviennent du site de l'Office de Tourisme de monts-jura
et sont l'oeuvre d'Alain Bruant.

MONTS JURA - Skier sur le balcon du Léman

Par Gérald Baeriswyl, 4 janvier 2007

Un œil sur le décor, incomparable, l'autre sur vos spatules: l'évasion est à 30 minutes du centre ville. Difficile de trouver domaine skiable plus proche de Genève.

Envie de skier entre les sapins, avec le Léman à vos pieds et face au Mont-Blanc? A Monts Jura, il y en a pour tous les goûts: à chacun sa trace dans la poudreuse et son type d'activité pour s'adonner au free ride, au ski alpin ou au ski fond. Au cœur de la réserve naturelle de la Haute chaîne du Jura, même les amateurs de randonnées en raquettes trouvent leur bonheur à découvrir une faune et une flore d'exception.

Fusion

Monts Jura est issue de la fusion des quatre sites de sports d'hiver de Mijoux/La Faucille, Lélex/Crozet et Menthières pour le ski alpin, et la Vattay/La Valserine, pour la pratique du ski nordique. Quatre domaines skiables qui cultivent chacun leur spécificité sur 50 km de pistes de ski alpin et 140 km de fond, ainsi que de grands espaces sauvages, avec la sérénité au rendez-vous. Depuis ces espaces boisés préservés, adaptés à tous les niveaux, impossible d'échapper au panorama grandiose qui domine 400 km de la chaîne des Alpes! Pour pratiquer la glisse dans des conditions optimales, l'offre est unique à la faveur de nombreuses initiatives qui ont vu le jour.

Moderniser Monts Jura

Suite aux aménagements sur Crozet-Lélex en 2005 avec la rénovation de la télécabine de la Catheline et le nouveau télésiège des Loges, et dans la dynamique d'expansion de la station, en 2006, s'ajoutent de nouvelles remontées mécaniques, afin de garantir un meilleur accès aux pistes et de réduire l'attente. A Mijoux/La Faucille, on a remplacé le télésiège des Rhodos et la télécabine du Mont Rond par le Télécombi du Mont Rond, qui diversifie son utilisation selon les conditions météorologiques. Le débit est presque doublé, facilitant la fluidité, le temps de montée est réduit, tandis que la résistance au vent des cabines est nettement meilleure. Le téléski du Vallon a été rallongé et le stade de slalom des Rhodos réaménagé.

Enneigement

À citer des installations de pointe qui permettent de diffuser plus de 24 hectares de neige fabriquée sur le domaine de Crozet/Lélex, de façon à garantir un ski de qualité de décembre à fin mars, tout en respectant le relief naturel de la montagne. C'est de la sorte l'assurance d'améliorer considérablement les performances du domaine skiable et d'assurer le retour ski aux pieds en bas des pistes.

Tarifs famille

Autre nouveauté, la Carte Monts Jura. Cette carte permet d'accéder aux remontées mécaniques sans la sortir de votre poche. Et surtout, plus besoin de repasser aux caisses; elle est rechargeable à l'avance sur internet ou par téléphone. Le forfait famille et le forfait tribu vous permettent de bénéficier de tarifs promotionnels, selon des conditions bien définies. Monts Jura est accessible à tous. Ainsi, en haut de Crozet, entre sapins et combes, un Snow park, composé de six modules de saut, ne peut qu'attirer les jeunes dans une ambiance fun.

La nature en famille

Ce sont avant tout les familles qui plébiscitent cette station à l'authenticité jurassienne. Les pieds dans la poudreuse, le nez au vent humant le parfum tonifiant des forêts de conifères. Voilà le cadre idéal pour explorer ce territoire, en raquettes à neige ou simplement à pied sur les 35 km de sentiers balisés. Les itinéraires des accompagnateurs en moyenne montagne séduiront les amateurs de grands espaces sauvages. Mieux qu'une carte postale, le décor est naturel, du Crêt de la Neige à la chaîne des Alpes, en plongeant sur le lac Léman. Le défi était audacieux, mais quel succès! Monts Jura a su s'imposer comme l'exemple à suivre en termes d'équipements nouvelles glisses. Sérénité et découverte: les passionnés de nature en redemandent! Pendant les vacances scolaires, des animations sont organisées sur les pistes: ainsi à Mijoux/La Faucille et à Crozet/Lélex, les skieurs recevront des boissons chaudes.

En pratique

A 25 km du centre de Genève, 80 km de Lausanne et 10 km de plus pour la Faucille: qui dit mieux? Avec un enneigement assuré, Monts Jura regroupe quatre sites de sports d'hiver de Mijoux/La Faucille, Lélex/Crozet et Menthières pour le ski alpin, et la Vattay/La Valserine, pour la pratique du ski nordique. Pour relier les différents sites, une navette facilite l'accès aux piétons et aux fondeurs.

Chaque année, 100'000 visiteurs viennent se dépayser sur le domaine nordique. Plus de 140 km sont damés quotidiennement pour le skating ou l'alternatif, offrant des conditions exceptionnelles.

Dès janvier, sont organisées en week-ends des compétitions de télémark (l'Abbabensur) et de ski de fond (la Valserinette). Les 17 et 18 mars, Monts Jura accueille la Coupe internationale Elite Homme de Super Géant.

Pour tous renseignements: Office du tourisme Monts Jura. Par mail: infotourisme@monts-jura.com et voir www.monts-jura.com tél. 0033.450.20.91.43.

Et des photos en vrac...
























Pas mal le Jura hein ?

jeudi 4 janvier 2007

Chroniques d’expatriation…Chapitre 3


En ce qui concerne ma recherche d’un logement définitif, heureusement que Nadine était là !!! Nadine, de la société NJ Relocation, c’est la personne qui s’était déjà occupée de moi lors de ma visite d’orientation.

Dès mon arrivée, elle s’est mise en recherche de logements pouvant me convenir. Elle organisait les visites, venait me chercher au bureau et m’y reconduisait, se chargeait des négociations, etc. Après une dizaine de visites, quand je me suis finalement décidé, elle s’est chargée du contrat, des formalités pour l’électricité, le téléphone, etc. Jusqu’à la prise de rendez-vous pour l’inscription d’Eva dans sa future école !

Merci Nadine !!!


Merci aussi à Valérie qui est une des personnes en charge des relocations chez Serono. Elle m’a donné toutes les informations dont j’avais besoin et elle m’a même inscrit à un séminaire qui m’a été très utile !

Ce séminaire s’appelle ‘Expatriating across cultures’ et est destiné aux personnes qui se préparent à vivre ou vivent une expatriation. Normalement il aurait été préférable d’assister à ce séminaire en couple, mais comme ma moitié est toujours en Belgique, j’y suis allé seul. Elle pourra assister à la prochaine session qui aura lieu en mars.

Le séminaire était animé par Yves Lagier de la société ICC – InterCultural Consulting et était donné en anglais, dans les locaux de la société Firmenich.

Outre des employés de Serono, il y avait aussi des personnes de chez Novartis, Cragill et Firmenich. Ce qui nous reliait, outre le fait que nous ayons la chance d’avoir un département RH qui s’occupe très bien de nous, c’était de venir d’un autre pays que la Suisse …

Au début, je me suis dit que ce séminaire ne m’était pas destiné, moi qui viens de Belgique, alors que les autres personnes présentes venaient des USA, de Nouvelle Zélande ou du Japon, mais finalement, Yves Lagier a raison : d’où qu’on vienne, en arrivant en Suisse, nous sommes confrontés à un choc culturel, et mieux vaut y être préparé…

La 1ère chose que l’on apprend lors de ce séminaire, c’est que nous allons changer, et que plus jamais nous ne serons pareils ! Nous allons devenir des ‘hybrides’…



Ensuite, j’ai appris que non seulement l’adaptation de mon nouvel environnement va être dure et compliquée, mais aussi que mon retour au pays le sera tout autant, si pas plus !

J’ai aussi retenu de ce séminaire, que l’expatriation est avant tout un ‘processus’ et que ce processus est plus ou moins identique pour tout le monde et que donc on peut s’y préparer.

Finalement, on m’a expliqué que ce processus passait par des cycles, et que malheureusement ces cycles seraient différents pour celui qui est à l’origine de l’expatriation, par rapport à celui qui accompagne l’expatrié…



Il est intéressant de noter que les échecs se montent à 50%. Ça veut dire qu’une expatriation sur deux se termine par un retour prématuré au pays.

On nous a montré les résultats d’une étude montrant les facteurs de succès d’une expatriation. On comprend mieux à la lecture de ces résultats pourquoi une des 1ères causes d’échec est due à des problèmes de couple …



Bon, heureusement, il y a aussi des tas de choses positives à vivre lors d’une expatriation !!! ;-)

En ce qui me concerne, c’est vrai que je passe par des hauts et des bas…

Les bas sont souvent provoqués par un sentiment de culpabilité. Je me sens coupable de déraciner mon épouse et mes enfants … de les faire abandonner amis et familles… D’autres fois, je déprime parce que tout n’est pas aussi rose qu’espéré. Parce que mes idées reçues sur la Suisse se révèlent toutes fausses, parce qu’après 2 mois, je mange encore seul tous les midis, parce que la Suisse est loin d’être un paradis fiscal, parce que mon pouvoir d’achat n’a pas explosé, etc.



Mais dès que je pense à l’immense opportunité que représente cette expatriation pour moi, mais aussi pour Nath et les enfants, mon moral remonte ! C’est vrai qu’ici les enfants seront baignés dans un environnement international, dans une nature partout présente, dans des loisirs différents… Ça ne pourra qu’être bénéfique…

Et puis, Nath et moi nous sentions à l’étroit dans l’environnement culturel de notre village du Hainaut et on songeait sérieusement à se rapprocher de la capitale, et par conséquent à s’éloigner de nos familles … Nath avait de toute façon décidé de changer de boulot, etc. Le déménagement sera juste un peu plus lointain… ;-)



Et puis rien n’est jamais définitif…

En tous cas, avoir une vue sur le Jura d’un côté, sur le Mont Blanc de l’autre, ça n’a pas de prix ;-)



A suivre…

mercredi 3 janvier 2007

Coucou, me revoilou !

Me voilà de retour fidèle au poste...

Je me suis bien ressourcé en Belgique, j'ai bien bu, bien mangé... et revu ma famille.


Une super nouvelle : notre Villa est vendue !!! voilà encore une étape de franchie ...



Une autre nouvelle : j'ai changé de logement temporaire . Au revoir Les Citadines et bonjour Sylvie Lodge !


L'emménagement dans notre logement définitif est prévu pour le 1er février. Nous habiterons à Challex.



Encore meilleurs voeux à tout le monde !!!

PS : pour répondre à un commentaire : A Genève, ils disent Septante, Huitante (rarement Octante), Nonante. Dans le pays de Gex, ils disent Soixante-dix, Quatre-vingt et Quatre-vingt Dix, mais ce que j'entends le plus souvent c'est seventy, eighty, ninety MDR !!!