samedi 26 avril 2008

Back to Belgium 3/3

La suite de notre visite du parc de Mariemont...



Et dire qu'à l'origine c'était le jardin de Marie de Hongrie !






Le printemps est vraiment la saison idéale pour se balader dans le parc, même si il y aura beaucoup plus de fleurs d'ici quelque semaines !



Il y a même des séquoias !






Le parc est aussi un véritable musée de sculptures en plein air. Quelques grands artistes belges du 19e s’y trouvent représentés: Jef Lambeaux, Godefroid Devreese, Constantin Meunier et Victor Rousseau. Le chef d’oeuvre incontestable de cette collection est le groupe Les Bourgeois de Calais  d’Auguste Rodin, l’un des quatre exemplaires coulés du vivant de l’artiste.

Les vestiges du château de Charles de Lorraine

L’origine du parc de Mariemont remonte au 16e siècle lorsque Marie de Hongrie, soeur de Charles Quint et gouvernante générale des Pays-Bas,  se fait aménager un domaine de chasse à proximité de son palais de Binche. En 1548, des jardins à l’italienne sont plantés aux pieds d’un  pavillon construit par J. Dubroeucq. Mariemont  devenu résidence de chasse des gouverneurs des Pays-Bas le restera jusqu’à la fin de l’ancien régime. Au 17e siècle les jardins sont  redessinés sur le modèle de ceux d’Aranjuez à la demande de l’archiduchesse Isabelle. Les hôtes princiers et  royaux s’y succèdent comme  Marie de Médicis et Louis XIV propriétaire du domaine de 1668 à 1678. Au 18e siècle Charles de Lorraine rasera l’ancien château et les jardins renaissance. A la place s’édifie une construction de style classique et des parterres à la française sur des plans de l’architecte L. Dewez. Ils se situent à la lisière d’un massif  boisé de 2 000 ha, sillonné d’allées cavalières et garni de fabriques. En 1794 cet ensemble disparaîtra dans la tourmente révolutionnaire.






Eva et Théo ramassent du bois mort pour apporter à leur papy ! ;-)




La grille en fer forgé qui orne l'entrée des serres...

Le soir, c'est vers la jolie ville de Verviers que Nath et moi nous dirigeons. Et en particulier vers la mythique salle de concert 'Le Spirit Of 66' pour écouter et voir le groupe de rock progressif allemand : RPWL !


Au fil des albums, RPWL s'éloigne de son modèle géniteur PINK FLOYD pour gagner l'énergie plus actuelle d'un PORCUPINE TREE. Si le groupe allemand n'est pas le plus excitant de la scène progressiste moderne, il n'en reste pas moins solide et non dénué d'intérêt. Avec "The RPWL Experience", il parvient même à faire coup double : balancer des titres mélodiques à souhait tout en restant dans la continuité des turpitudes d'usage. Dès le morceau "Silenced", on retrouve donc les tics habituels d'un Steven Wilson qui alterne grain et calme, flirtant avec le mastodonte Stupid Dream dont il ne suit que les traces ; voici déjà une belle promesse pour la suite. Et celle-ci ressemble à un enchainement de mélodies bien troussées ("Breathe In, Breathe Out", "Where Can I Go?") où se mêle également quelques influences COLDPLAY ("Turn Back the Clock" et sa belle introduction acoustique). On sera moins enthousiaste sur les réminsicences ASIA ("Masters of War"), le commun "Watch Myself" ou le trop long "talk to the river" dont la seconde partie sombre et dissonante n'apporte pas grand-chose. Evidemment, le titre qui fera beaucoup parler de lui par sa brûlure au second degré donne le la dès son titre, annonciateur d'abstraction rigolarde : "This is not a Prog Song", une ballade relax bien torchée, loin des farandoles extatiques d'un genre dont ils n'ont pas fini de diviser les amateurs. Un beau numéro d'équilibriste. 




C'est l'occasion de revoir mon pote Guy..



Vivement la convention Progresiste en octobre !!!

Ci dessous des vidéos du concert...



Et le diaporama, sur une musique de RPWL bien entendu ;-)



Le lendemain midi c'est avec mes amis que j'avais rendez-vous... malheureusement, je n'avais pas pris mon appareil photos :-( Mais je tiens à remercier tous ceux qui on fait le déplacement pour prendre un verre et manger un bout avec moi...Ca m'a fait vraiment énormement plaisir de vous revoir ! Et encore toute mes félicitations à Lau2 et PP ;-)

Un merci tout particulier à Ben pour m'avoir raccompagné à l'aéroport...
.
.

Back to Belgium 2/3

A mon tour d'être en Belgique ! Et c'est pas parce que je suis de retour au pays que je dois sacrifier la balade du week-end ;-) direction donc le parc de Mariemont, qui se situe non loin de la maison de mes parents !


Son calme champêtre séduisit tour à tour la reine Marie de Hongrie, l'infante Isabelle d'Espagne, le Roi-Soleil, le duc Charles de Lorraine... : pendant deux siècles et demi, de 1547 à 1793, Mariemont fut la résidence de campagne des gouverneurs des Pays-Bas bourguignons, espagnols et autrichiens - et même, pendant dix ans, de 1668 à 1678, une des maisons royales de France - avant de tomber aux mains de ces chevaliers d'industrie qui allaient forger le visage économique de la Belgique.


Ce parc est depuis toujours un de mes endroits préférés en Belgique ! Je crois que j'ai du y apprendre à marcher, à rouler à vélo, à faire des photos, etc. C'est l'endroit que Nath et moi avions choisi pour faire les photos de notre album de mariage ;-) C'est toujours avec un immense plaisir que j'y retourne !

Le parc actuel fut taillé au XIXème siècle dans les vestiges de l'ancien domaine royal par une dynastie de patrons charbonniers, dont le dernier représentant, Raoul Warocqué (1870-1917) est un parfait exemple de ces grands bourgeois de la "Belle Époque" aussi habiles à amasser de colossales fortunes que prompts à les dépenser pour satisfaire leur goût de l'ostentation. Collectionneur par penchant personnel autant que pour se conformer à l'idée qu'il se faisait de sa fonction sociale, il tint la gageure de réunir en peu d'années un ensemble prestigieux de marbres et de bronzes grecs et romains, d'antiquités égyptiennes, d'objets d'art d'Extrême-Orient, de porcelaines de Tournai et d'autres témoins des arts décoratifs européens, sans oublier le produit des fouilles archéologiques qu'il fit exécuter dans la région.



C'est l'occasion pour les enfants de donner à manger aux canards, cygnes et autres oies..



Théo ne sait pas ce qu'il risque ! ;-) (voir à ce sujet la vidéo en fin de post ! trop fort le Théo !!)


Les paons sont l'attraction du parc...






Des statues et des fontaines ornent le parc...

Le parc est aussi le siège d'une école d'horticulture renommée et d'un musée...







Il est vraiment superbe ce parc !






Dans le prochain post, la suite de la visite du parc et le concert de RPWL à Verviers....



.
.