jeudi 12 mars 2009

Balade à Mijoux

Ce mercredi, il faisait beau ... Eva a voulu aller à son cours de ski à La Faucille. Les jours précédents avaient été gris, alors en altitude, le manteau neigeux s'était encore épaissi.






De longues chandelles pendent du toit des chalets ... joli mais vraiment dangereux !





Théo et moi commençons à connaitre le sentier forestier de la Faucille par coeur, alors aujourd'hui on dépose Eva à son cours puis on reprend la voiture, direction le proche village de Mijoux.

Mijoux, situé à 1000 m d'altitude, se trouve dans la partie supérieure de la vallée de la Valserine au pied des plus hauts sommets du Jura, et au pied du col de la Faucille. Son domaine skiable fait partie depuis 1999 de la station Monts Jura, dont les remontées unissent Mijoux au col de la Faucille et au Mont Rond. Sa position de zone frontière lui a valu au cours des siècles et au gré des traités d’être ballotté entre le Duché de Savoie, le Canton de Berne, le royaume de France et plus surprenant celui d’Espagne.




Après une petite visite à la Maison du Tourisme, nous partons pour notre balade.
Première partie : un sentier en boucle balisé et damé permet la marche sur neige, dans un paysage presque complètement blanc.


Nous empruntons le Pont Charlemagne qui surplombe la Valserine.





L'église du village, typique du Jura.

Nous longeons la rivière et croisons les pistes de ski de fond et de raquettes.








Une jolie batisse jurassienne au calme sous son manteau blanc :




La couche de neige est vraiment très épaisse :


















La boucle est bouclée : nous voici de retour à l'église.



Retour via le pont Charlemagne et sa borne marquant la limite entre les départements du Jura et de l'Ain :



La deuxième partie de la balade nous permet de découvrir le village, et plus précisément ses fresques murales. Il s'agit de 28 peintures réalisées par un artiste peintre de Mijoux, Robert Bessard, sur les façades des maisons du village entre 1984 et 2008 et qui, pour la plupart, illustrent les métiers d'autrefois.

Les lavandières :

Les bûcherons : à droite, le travail de la hache, à gauche, le passe-partout :


Le fromager du bleu de Gex :


La diligence :




Le garde-champêtre :


Le transport de grumes (un arbre abattu, ébranché et encore couvert d'écorce et qui sera scié pour en tirer des planches qui seront séchées avant d'être utilisées) :


Le Porteur de Foin :


La pantalonnière :

Le contrebandier :

Les douaniers et les contrebandiers :


Le pêcheur dans la Valserine :


Le tavaillonneur (les tavaillons sont des tuiles en bois qui recouvraient les toits et les murs des maisons jurassiennes et savoyardes, les protégeant des intempéries) :



Le grand duc :


Le maréchal ferrant :



Le forgeron :


La forge :




La malle poste :


Le déneigement avec les chevaux :


L'école d'autrefois :


Ah ah ! le bonnet d'âne :


Le lapidaire :
Il s'agit du métier de celui qui taille les pierres précieuses, qui fut dans le Jura une activité d'appoint pour les paysans pendant l'hiver. A Mijoux, il est d'ailleurs possible de visiter le musée des Pierres Fines et Précieuses. Il y a également une entreprise de lapidaires toujours en activité dans le village, la société Vuillermoz.


Les sapeurs pompiers :


Le fromager :

Les gabelous, surnom des douaniers :


La transhumance :



Le débardage dans la neige (cette dernière fresque se trouve à la Faucille, sur la façade de la Petite Chaumière) :


Voilà, elles sont presque au complet : je n'ai pas trouvé la fresque du médecin d'autrefois, et je ne suis pas allée jusqu'au Club House de la Valserine où on peut voir la fresque du golfeur.

Il est temps de retourner à la Faucille : le cours d'Eva se termine à 17 h. Ici, la route entre Mijoux et La Faucille :





Et le retour sur Gex, avec le panorama sur le Leman et le Mont Blanc :



Print this post

2 commentaires:

Beo a dit…

On voit que vous aimez la neige!

J'adore ces fresques qui ornenet les façades. Une belle manière de visualiser rapidement la vie de nos ancêtres!

JoëlP a dit…

Alors c'est vous qui avez massacré la piste de ski de fond de Mijoux avec vos gros sabots :-)

Super reportage photo, comme d'hab.