mercredi 17 janvier 2007

Une idée lumineuse...

J'ai reçu un email de mon pote Sebastien ce matin. Il me demandait de bien vouloir faire circuler ce message... C'est un message normalement destiné à mes compatriotes belges, maius qui peut être adapté pour tous les pays !

Je m'exécute donc...



Le 1er février 2007, participez à la plus grande mobilisation des citoyens contre le Changement Climatique ! L’Alliance pour la Planète (groupement d’associations environnementales) lance un appel simple à tous les citoyens, 5 minutes de répit pour la planète : tout le monde éteint ses veilles et lumières le 1er février 2007 entre 19h55 et 20h00. Il ne s’agit pas d’économiser 5 minutes d’électricité uniquement ce jour-là, mais d’attirer l’attention des citoyens, des médias et des décideurs sur le gaspillage d’énergie et l’urgence de passer à l’action ! 5 minutes de répit pour la planète : ça ne prend pas longtemps, ça ne coûte rien, et ça montrera aux candidats aux élections législatives de juin 2007 que le changement climatique est un sujet qui doit peser dans le débat politique. Pourquoi le 1er février ? Ce jour là sortira, à Paris, le nouveau rapport du groupe d’experts climatiques des Nations Unies.

Cet événement aura lieu chez nos voisins : il ne faut pas laisser passer cette occasion de braquer les projecteurs sur l’urgence de la situation climatique mondiale. Si nous y participons tous, cette action aura un réel poids médiatique et politique, quelques mois avant les élections ! Faites circuler au maximum cet appel autour de vous et dans tous vos réseaux ! Faites-le aussi apparaître sur votre site Internet et dans vos news letters.


Contact/ information : Cyrielle, Les Amis de la Terre.

Print this post

6 commentaires:

couline a dit…

excellente idée
car notre planète c'est bien l'affaire de tous en tout cas j'adhère!

Patrick a dit…

C'est en fait un message destiné aux Français qui bougent beaucoup pour le moment à l'approche des élections et grâce à la pression de Nicolas Hulot. 5 min c'est peu et cela pourra avoir un effet sur les décideurs mais comme le dit très bien Sophie du site terresacree.org: "pour une fois, rêver peu tuer". L'idée de Sophie c'est le "BOYCOTT".

Je cite:"Je ne crie pas au végétarisme ! (j'en serais moi-même incapable), mais par exemple boycotter l'or, les pierres précieuses, l'ivoire, les mouchoirs en papier, les produits suremballés, les fourrures, les bois précieux, la captivité d'animaux exotiques, les produits OGM, les aérosols, la climatisation, les zoos marins (la plupart des dauphins se laissent mourir de tristesse, ils sont constamment remplacés mais on se garde bien de nous le dire), etc."

C'est, de loin, la meilleure solution. Mais pour boycotter il faut une conscience, une volonté d'abnégation et, cerise sur le gâteau, une grande solidarité.

Personnellement, j'y crois de moins en moins au vu de notre égoïsme historique et légendaire. Et pour paraphraser Gandhi à propos de la non violence, je dirais que : " La loi du plus fort est à l'animal comme la solidarité devrait être à l'homme."

Contrairement à Nicolas H. et bien d'autres, je ne crois peu au développement durable. Développement et durable sont 2 mots antinomiques. Qui dit développement dit exploitation, transport et profit. Qui dit durable dit respect, responsabilité et sagesse. L'écologie est subversive et anticapitaliste. Nous devons revoir notre mode de pensée, de vie et d'éducation et pour cela il faut:
- réapprendre à faire la distinction entre superflu et nécessaire
- faire circuler les idées et pas les marchandises
- produire localement et penser globalement
- cultiver le bien-être et pas le bien avoir
- placer l'homme et la nature au centre de nos préoccupations et non le profit

Notre salut passera par une parfaite et complète assimilation de mots comme frugalité, sobriété, simplicité. Et comme dit Gandhi, il faut "Vivre tous simplement pour que tous puissent simplement vivre".

Pour ceux qui ne croient plus au système actuel, inscrivez-vous à la mailing liste du site terresacree.org: http://terresacree.org/archives.htm

La petite fée a dit…

... et on en parle dans la presse: http://www.telemoustique.be/cps/rde/xchg/tm/hs.xsl/infos_1678.htm

doremi a dit…

Baah... personnellement j'ai un peu de mal avec ce type d'actions symboliques. Je suis évidemment d'accord sur les raisons qui ont poussé à l'organiser mais je trouve cela un peu vain de faire toujours dans l'événementiel.
Personnellement je préfère travailler sur le long terme et à mon niveau. Par exemple en faisant connaître ce blog autour de moi: http://raffa.over-blog.com/

En plus je ne suis pas fort d'accord avec la définition de Patrick du développement. Le développement, c'est un synonyme de progrès dans le sens positif du terme. Et arrêter le progrès, ça n'a vraiment pas de sens.

lancelot a dit…

Très bonne initiative que tu fais là. Je t'en félicite.

patrick a dit…

Je crois au progrès dans l'absolu mais pas tel que nous l'avons toujours défini. Le problème réside dans l'origine de l'approche scientifique basée sur la physique classique de Newton et Descartes. Une approche déterministe basée sur des lois immuables. Mais le vivant et le monde qui nous entoure est bien plus que de simples postulats ou formules mathématique.

Merci à doremi pour son blog qui fait maintenant partie de mes liens favoris. J'en profite pour vous soumettre la référence de mes dires sur l'antagonisme entre les défenseurs de valeurs "humanistes" et les partisans du "progrès". http://www.decroissance.info/La-raison-malmenee-De-l-origine